AK_Plastik_und_Nachhaltigkeit_n.png

Groupe de travail sur les plastiques et la durabilité en dermatologie

Section de la Société allemande de dermatologie (DDG)

 

Nos préoccupations

La pollution par les plastiques, un problème mondial

 

Qu'il s'agisse d'emballages stériles, d'échantillons de produits ou de plastiques liquides dans des préparations prescrites, le plastique et les microplastiques sont irremplaçables dans la pratique dermatologique. Or, la pollution plastique de notre planète est devenue une crise omniprésente depuis longtemps et, selon l'OMS, elle représente un des défis les plus difficiles de notre époque. L’élimination des particules de plastique infimes de différentes compositions chimiques – microplastiques et polymères liquides – est impossible pour toujours et à jamais après la libération dans l’environnement. Elles s'accumulent par ailleurs manifestement dans les milieux terrestres et aquatiques ainsi que dans les organismes et viennent envahir l’organisme humain par le biais de la chaîne alimentaire.

Conséquences pour la santé et le climat

 

Jusqu’à présent, les interactions toxiques potentielles de ces substances ne peuvent pas être évaluées. Les études sur les conséquences de la pollution environnementale par les plastiques sont toujours rares. Cependant, il y a de plus en plus d'indications que des risques considérables pour la santé peuvent émaner de certains des ingrédients des produits à application externe. Et ce sont les cliniques et les cabinets dermatologiques qui recommandent ou prescrivent régulièrement des thérapies locales qui peuvent contenir des substances nocives. De plus, la production mondiale de plastique est responsable d'une part importante des émissions de gaz à effet de serre. La pollution globale de l'environnement par les plastiques ne peut être réduite que par une mise à l’épreuve de tous les secteurs de la société.

 

Le Groupe de travail sur les plastiques et la durabilité (APN) souhaite vivement contribuer à la protection de l'environnement en regroupant la vaste gamme d’informations fragmentées sur les ingrédients nocifs des produits à application externe qui circulent sur l’internet, en discutant des possibilités de réduction des plastiques et des emballages, en développant et en diffusant d'autres alternatives à faible teneur en plastique pour le quotidien en clinique et en cabinet médical à l'avenir.

Ensemble avec des multiplicateurs/multiplicatrices

 

Par la mise en œuvre de mesures respectueuses des ressources et l’abandon de produits à application externe aux microplastiques, les médecins informés, en leur qualité de multiplicateurs, peuvent considérablement contribuer à la sensibilisation de la population, donc à la protection de l'environnement et à la préservation de la santé de chaque individu.

Nos objectifs

Le Groupe de travail sur les plastiques et la durabilité (APN) soutient des mesures concrètes visant une réduction significative des microplastiques et macroplastiques dans les cliniques et les cabinets dermatologiques. Des informations, des nouvelles et des liens à ce sujet seront de ce fait publiés sur cette page d'accueil à intervalles réguliers.

"Surgery waste"

L'artiste hollandaise Maria Koijck au milieu des produits à usage unique utilisés pendant d'une opération après son cancer du sein.

Gracieuseté de: Maria Koijck

 

www.mariakoijck.com

En savoir plus sur la création de la photo

Foto Künstlerin NL Maria Koijck NL.JPG

Mit freundlicher Genehmigung von: Maria Koijck

 

www.mariakoijck.com

Mehr zur Entstehung des Fotos

Changement climatique pour les médecins
Implications pour les soins aux patients

 
 

Nous contacter

Arbeitskreis Plastik und Nachhaltigkeit en dermatologie (DDG), Guntramstrasse 8, 79106 Freiburg, Allemagne

*Champs obligatoires

Nous vous remercions de votre message!